Menu
0 Comments

Faut-il investir dans l’automobile de collection ?

Avec un rendement supérieur à 450% en 10 ans, les voitures de collections présentent une opportunité d’investissement intéressante.

Outre la rentabilité, la fiscalité avantageuse en tant qu’œuvre d’art est un autre avantage de ce type de placements. Les plus-values de ces véhicules sont dispensées d’impôts pour ceux qui sont détenus depuis au moins 22 ans. La loi est encore plus sympa chez nos voisins belges puisque les plus-values sur les véhicules de collection ne sont pas taxés pour peu que l’activité d’achat-revente ne soit pas assimilée à un commerce mais bien à un placement comme l’explique Arnaud du site vap-vap.be qui constate de plus en plus de simulations de prêt pour des autos de collections sur son outil de simulation de crédit preuve que l’automobile devient un placement « refuge » en France comme à l’étranger.

Par ailleurs, ces derniers ne font pas partie du patrimoine taxable à l’ISF. 

Connaître le marché

Il faut investir intelligemment et la connaissance du marché est très importante. Ce ne sont pas tous les modèles en série limitée ou anciens qui peuvent être catégorisés automobiles de collection.

Sont considérées comme telles les voitures de plus de 30 ans. Soit elles disposent d’un palmarès sportif, soit elles ont concouru à un évènement d’envergure ou ont marqué l’histoire du cinéma.

Ce sont également le cas des types ou modèles qui ne sont plus produits en usine. Les voitures qui ont conservé leur état d’origine et qui n’ont subi aucune transformation du système de suspension, de transmission ou de direction, de la carrosserie, du moteur et du châssis peuvent aussi intégrer le marché des véhicules de collection.

D’après les connaisseurs ce type d’investissements n’est pas le plus intéressant pour ceux qui débutent dans les placements, par contre ceux qui souhaitent élargir leur patrimoine peuvent s’y lancer sans problèmes.  

Il faut plutôt miser sur les automobiles de collection dont la valeur est encore faible et éviter de placer sur des modèles dont la cote a beaucoup augmenté ces dernières années. Le design compte beaucoup et peut grandement influencer l’estimation.

De même, la performance peut faire grimper très vite la cote d’une automobile de collection. Ce qui est rare est cher, optez pour des modèles dont il n’existe que quelques exemplaires. Il ne faut pas négliger les détails sur l’état de l’engin qui peuvent faire une énorme différence sur la plus-value.

Une provenance particulière, un faible kilométrage et l’originalité sont autant de caractéristiques recherchées par les collectionneurs.  

Investir dans une voiture de collection peut être énormément rentable à condition de bien faire la spéculation. Il est pour cela nécessaire de faire les investigations aussi bien sur la valeur actuelle du véhicule que celle future.

Toutefois, il ne faut pas penser que la plus-value est systématique pour ce genre de placement dans la mesure où c’est un marché qui reste volatile. Un modèle peut tripler sa cote en 3 ans et perdre un tiers de sa valeur sur une durée identique.

Malgré les risques, cela reste avantageux au sens où l’offre est rare, ce qui garantit une courbe croissante des valeurs. La rentabilité est nettement plus importante en comparaison avec les produits classiques tels les marchés financiers, l’immobilier locatif, l’assurance-vie…De plus, il est possible de commencer par des modèles qui valent une vingtaine de milliers d’euros à l’instar de certains modèles de Fiat. Ceux qui ont les moyens peuvent s’attaquer à de plus gros poissons comme les Bugatti ou les Ferrari qui peuvent valoir quelques millions d’euros.

Pour aller plus loin : https://www.capital.fr/votre-argent/voitures-anciennes-comment-trouver-un-modele-dont-la-cote-va-grimper-1242015

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *